Vous avez envie de raconter une histoire de manière différente ou de faire participer votre enfant à cette histoire, le spectacle de marionnettes à main est une bonne idée.

Voici quelques conseils pour bien choisir votre marionnette à mains.

La marionnette à main, une grande facilité d’utilisation

Les marionnettes à main s’enfilent tout simplement sur la main ou sur les doigts. Elles se différencient donc des marionnettes à fil qui nécessitent une certaine technicité dans leur utilisation, ou des marionnettes à corps complet qui sont souvent utilisées par les ventriloques.

Elles ont des particularité au niveau des mouvements que l’on peut effectuer.

En effet, avec ces marionnettes, il est possible de faire bouger la tête et les bras du personnage, mais aussi pour certaines de faire bouger les jambes articulées.

Certaines marionnettes permettent aussi de faire bouger la bouche et de faire parler le personnage.

Le choix va donc s’opérer en fonction des parties que l’on souhaite pouvoir animer, mais aussi en fonction de la dextérité de l’utilisateur.

S’adapter à l’utilisateur de la marionnette

Lors de l’acquisition d’une marionnette à main, il est important de prendre en compte son utilisateur. Si vous souhaitez que votre enfant puisse l’utiliser, il faudra choisir un type de marionnette facile à manier.

Attention alors à choisir le bon format. Celui-ci devra être adapté à la taille de la main de l’enfant.

Et si l’utilisateur est un adulte, il sera tout aussi important de vérifier que la marionnette est de bonne taille. Certaines marionnettes gants ou doigts conviennent uniquement aux petits gabarits.

Choisir parmi les différents types de marionnettes à main

Les marionnettes à main peuvent s’enfiler soit sur les doigts, la main ou le bras. Les marionnettes à doigts sont des marionnettes qui se glissent sur le bout des doigts. Elles sont en général en tissu, mais existe aussi en peluche. Elles peuvent aussi avoir les pieds articulés.

Elles permettent de faire intervenir différents personnages sur un ou plusieurs doigts. Elles existent aussi sous la forme particulière de tatouages. Ce sont des tatouages temporaires qui se posent sur les doigts. Lorsqu’on déplie un doigt, le personnage apparaît. Elles sont légères et faciles à utiliser.

Les marionnettes à mains, quant à elles, se déclinent sous plusieurs formes. Il existe des marionnettes à main peluche, qui sont particulièrement bien adaptées pour les bébés et les touts petits. Elles ont l’apparence de doudous. Elles sont plus grandes que les marionnettes à doigts et recouvrent la main en totalité. Elles existent aussi en personnages monstrueux pour les plus grands.

Les marionnettes à main en forme de gant représentent plusieurs personnages, en général un pour chaque doigt. Elles sont un peu plus difficiles à enfiler. Les marionnettes chaussette s’enfilent sur la main et le corps descend sur l’avant-bras. Elles permettent de gérer l’ouverture de la bouche du personnage, et sont parfaites pour s’initier à la ventriloquie.

Enfin, il existe aussi des marionnettes têtes, comme celles du théâtre de guignol. Le corps en tissu cache entièrement la main. Les doigts permettant de faire bouger la tête et les bras. Elles permettent, elles aussi, de jouer au ventriloque, mais nécessitent une plus grande dextérité, car elles sont un peu plus lourdes que les autres.

Au moment du choix des marionnettes, il est intéressant de se soucier aussi de leurs apparences.

L’importance de l’apparence de la marionnette

Il existe tout un panel de personnages qui s’adaptent à l’âge du public. Pour les bébés, les animaux de la jungle et de la ferme sont particulièrement appréciés. Pour les enfants en bas âge, il est possible de choisir en fonction de l’univers qu’ils aiment. Mais il est aussi envisageable, par le biais du théâtre de marionnettes, de leur faire découvrir d’autres univers.

Afin de pouvoir développer de nombreuses histoires, il est conseillé de se procurer au moins deux marionnettes. L’une qui sera un personnage d’apparence « gentille », afin de donner envie à l’enfant de l’aider, de faire confiance, de s’identifier. Et une autre à l’apparence « méchante », qui permettra de faire rebondir l’histoire, et qui pourra aussi faire peur. Son rôle sera de faire travailler les émotions et, éventuellement, de travailler sur certaines notions comme, par exemple, la discrimination.

Les marionnettes peuvent avoir un rôle pédagogique intéressant, qui est à prendre en compte au moment de leur acquisition.